Début de l'ouvrage Texte précédent Texte suivant Fin de l'ouvrage Drapeau Page d'aide Retour. Flag Help frame Return. Bandera Página de ayuda Vuelta.
Flagge Hilfeseite Rückkehr. Flag Hjælp side Tilbage. Bandiera Guida Torna.

@

Page

Réfer. : AL0201B
Auteur : Albert le Grand.
Titre : Le Composé des Composés.
S/titre : Compositum de Compositis.

Editeur : Arché. Milano.
Date éd. : 1974 .


**** A T T E N T I O N ****

Ce document étant sujet à droits d'auteur, n'est composé que du début, et des tables éven-
tuelles. Reportez-vous aux références ci-dessus
pour vous le procurer.

**** A T T E N T I O N ****
@



LE COMPOSE DES COMPOSES D'ALBERT LE GRAND
@

Le présent traité, traduit pour la première fois en français, se trouve au tome IV du Theatrum Chemicum,
page 825. Hoefer cite dans son Histoire de la
chimie plusieurs passages de ce traité. Deux de ces
passages ne se trouvent pas dans le Compositum de
Compositis, mais dans le Libellus de Alchimia (Theatrum
Chemicum, tome II).
Avec le traité De Alchimia, c'est le plus important des opuscules alchimiques d'Albert le Grand.
(A.P.)

50

@


PREFACE

Je ne cacherai pas une science qui m'a été révélée par la grâce de Dieu, je ne la garderai
pas jalousement pour moi seul, de peur d'attirer
sa malédiction. Une science tenue secrète,
un trésor caché, quelle est leur utilité? La
science que j'ai apprise sans fictions, je vous
la transmets sans regrets. L'envie ébranle tout,
un homme envieux ne peut être juste devant
Dieu. Toute science, toute sagesse vient de
Dieu; c'est une simple façon de parler que de
dire qu'elle vient de l'Esprit-Saint. Nul ne peut
dire: Notre-Seigneur Jésus-Christ sans sous-
entendre: fils de Dieu le Père, par l'opération
du Saint-Esprit. De même cette science de vérité
ne peut être séparée de Celui qui me l'a
communiquée.
Je n'ai pas été envoyé vers tous, mais seulement vers ceux qui admirent le Seigneur dans
ses oeuvres et que Dieu a jugé dignes. Que
celui qui a des oreilles pour entendre cette communication
divine recueille les secrets qui
m'ont été transmis par la grâce de Dieu et qu'il
ne les révèle jamais à ceux qui en sont indignes.

51
@

La nature doit servir de base et de modèle à la science, aussi l'Art travaille d'après la Nature
autant qu'il peut. Il faut donc que l'Artiste
observe la Nature et opère comme elle
opère.


52

@


CHAPITRE I
DE LA FORMATION DES MÉTAUX EN GÉNÉRAL PAR LE SOUFRE ET LE MERCURE.
On a observé que la nature des métaux, telle que nous la connaissons est d'être engendrée
d'une manière générale par le Soufre et le Mercure.
La différence seule de cuisson et de digestion
produit la variété dans l'espèce métallique.
J'ai observé moi-même que dans un seul
et même vaisseau, c'est-à-dire dans un même
filon, la nature avait produit plusieurs métaux
et de l'argent, disséminés ça et là. Nous avons
en effet démontré clairement dans notre Traité
des minéraux que la génération des métaux est
circulaire, on passe facilement de l'un à l'autre
suivant un cercle, les métaux voisins ont des
propriétés semblables; c'est pour cela que l'argent
se change plus facilement en or que tout
autre métal.
Il n'y a plus en effet à changer dans l'argent que la couleur et le poids, ce qui est facile. Car
une substance déjà compacte augmente plus
facilement de poids. Et comme il contient un

53
@

soufre blanc jaunâtre, sa couleur sera aussi
aisée à transformer.
Il en est de même des autres métaux. Le Soufre est pour ainsi dire leur père et le Mercure
leur mère.
C'est encore plus vrai, si l'on dit que dans la conjonction le Soufre représente le sperme
du père et que le Mercure figure un menstrue
coagulé pour former la substance de l'embryon.
Le Soufre seul ne peut engendrer, ainsi le père
seul.
De même que le mâle engendre de sa propre substance mêlée au sang menstruel, de même
le Soufre engendre avec le Mercure, mais seul
il ne produit rien. Par cette comparaison nous
voulons faire entendre que l'Alchimiste devra
enlever d'abord au métal la spécificité que lui
a donnée la Nature, puis qu'il procède comme
la nature a procédé, avec le Mercure et le Soufre
préparés et purifiés toujours en suivant
l'exemple de la nature.
Le Soufre contient trois principes humides. Le premier de ces principes est surtout aérien et igné, on le trouve dans les parties extérieures
du Soufre, à cause même de la grande volatilité
de ses éléments, qui s'envolent facilement

54

**** A T T E N T I O N ****

Fin du texte de ce document, ce document étant sujet à droits d'auteur.
**** A T T E N T I O N ****


Début de l'ouvrage Texte précédent Texte suivant Fin de l'ouvrage Drapeau Page d'aide Retour. Flag Help frame Return. Bandera Página de ayuda Vuelta.
Flagge Hilfeseite Rückkehr. Flag Hjælp side Tilbage. Bandiera Guida Torna.