Début de l'ouvrage Texte précédent Texte suivant Fin de l'ouvrage Drapeau Page d'aide Retour. Flag Help frame Return. Bandera Página de ayuda Vuelta.
Flagge Hilfsseite Rückkehr. Flag (H)jælp side Tilbage. Bandiera Guida Torno.

@

Page

Réfer. : 2004 .
Auteur : Sendivoge, Michel.
Titre : Lettre Philosophique.
S/titre : Traduite de l'allemand en français par Antoine du Val (1671).

Editeur : Sebastiani. Xxxxx.
Date éd. : 19xx .
@

**** A T T E N T I O N ****

Ce document étant sujet à droits d'auteur, n'est composé que du début, et des tables éven-
tuelles. Reportez-vous aux références ci-dessus
pour vous le procurer.

**** A T T E N T I O N ****







LETTRE PHILOSOPHIQUE
TRES ESTIMEE
DE CEUX QUI SE PLAISENT AUX VERITES
HERMETIQUES
Traduite d'allemand en français par
ANTOINE DU VAL
@
@








Vous ayant vu douter d'une science dont vous devriez, être mieux persuadé, il m'a semblé nécessaire de
vous en tracer les fondements, suivant que la lecture des
vrais Philosophes et l'expérience me l'ont enseigné. Je
n'use pour cet effet d'aucune Rhétorique, jugeant superflu
d'orner la matière du monde, qui est la plus belle de
soi-même. La Sainte Ecriture, qui est dictée par le Saint
Esprit, et contient la parole du grand Dieu, méprise l'ornement
et se plaît seulement aux sentences véritables et
simples. L'ignorance, au contraire, et le mensonge, dont le
père de mensonge a jeté la semence dans les Ecoles modernes,
veut être plâtrée d'attiffets pour cacher ses défauts;
l'art et le fard sont pour les beautés imparfaites.
Vous verrez dans la suite de cette Lettre une Physique qui
paraîtra extravagante et impertinente au sens de ces mêmes
Ecoles, et je vous dis par avance que le moindre
Pédant la condamnera aussi hardiment que s'il l'entendait
très bien et que mes sentiments seront bannis de sa raison
aussi librement qu'il pourrait faire, si notre sainte Science

- 5 -
@


était soumise à sa juridiction.
Mais je laisse à chacun son jugement libre, et je ne veux punir les présomptueux et les ignorants que de leurs
propres qualités qu'ils garderont pour pénitence. Aussi ne
prétends-je écrire cette lettre qu'à VOUS qui avez la clef
pour en déchiffrer le contenu mystérieux, afin que VOUS
puissiez confirmer votre connaissance et l'appuyer sur un
fondement inébranlable pour donner gloire à Dieu et servir
votre prochain. Vous trouverez la plus part de ce que
je vous écris chez les Philosophes, mais VOUS ne le verrez
en nulle part entassé de cette manière et en si peu de
paroles. Elles sont simples, mais importantes et véritables.
Lisez, relisez et pensez le bien, rapportant le tout à la
pierre de touche qui est la nature: elle vous cautionnera
pour moi de la vérité. Mettez ses démarches en parallèle
avec mes paroles, et gardez pour vous-même les observations
que vous en tirerez. Afin donc de comprendre ce
dont il est question, sachez que la Physique est une science
moyennant laquelle on explique les substances naturelles
en tant que naturelles avec leur harmonie; c'est la
science de la nature ou une habitude moyennant laquelle
nous connaissons la nature et les choses qui tiennent leur
être d'elle.
L'auteur de cette nature est Dieu, qui subsiste naturellement de par soi-même, sans commencement ni fin.
Il est souverainement et uniquement Sage, Puissant et
Bon. Comme il est infini, et que nous sommes finis, nous
ne pouvons rien dire de lui qui ne soit trop au-dessous de
sa gloire et perfection; une partie ne pouvant aucunement

- 6 -
@


comprendre le tout l'excellence de ses oeuvres le magnifie
beaucoup plus que la faiblesse de notre expression.

- 7 -
@
@









DU CHAOS

Quand nous contemplons ses oeuvres en général, nous y observons dès leur principe, le Chaos, les Eléments,
et les choses élémentées. Le Chaos était un composé
agité de l'eau et du feu vivifiant, à ce que toutes choses
de ce monde fussent produites par le Verbe éternel de
Dieu. C'était la matière contenant toutes les formes en
pouvoir, qui ensuite se manifestèrent quand sa volonté se
réduisit en acte. Ce corps informe était aquatique, et appelé
par les Grecs hulé, dénotant par le même mot l'eau
et la matière. Cette matière a été distinguée de Dieu en
trois classes: en Supérieure, Moyenne et Basse région. La
supérieure est absolument illuminée, éminente et subtile:
la basse absolument ténébreuse, crasse, impure et grossière.
La moyenne est mêlée de l'une et de l'autre de ces
qualités.
La dernière classe ou région basse contient néanmoins toutes les essences et les vertus des Créatures de la

- 9 -
@


supérieure, en sorte que ce que les Créatures supérieures
sont actuellement en forme manifeste, les Créatures inférieures
le sont en pouvoir et en essence occulte. La classe
ou région supérieure réciproquement créée, en sorte qu'il
n'y a rien dans l'inférieure dont elle ne contienne la nature
et les vertus: ce que les essences supérieures sont extérieurement,
les inférieures le sont intérieurement. L'une et
l'autre toutefois ne peut pas agir également; car les Créatures
supérieures intellectuelles peuvent agir si elles le veulent,
de même façon que les inférieures; mais les inférieures
sont empêchées par la crasse ténébreuse de leur corps,
d'agir comme feraient les Anges, à moins que d'être illuminées
d'en haut et douées de vertus divines et plus
qu'humaines. En tout ce que dessus il est à remarquer que
la région inférieure n'est pas entièrement destituée de lumière,
ni la supérieure de quelque mélange (bien que délicat)
de ténèbres, n'y ayant que le Créateur seul qui habite
une lumière pure et inaccessible. La créature, bien
qu'opposée l'une à l'autre, ne manque jamais de mélange
pour procréer par cette puissance étendue et remise, comme
le bras court et long en Géométrie; est c'est par le
moyen de cette opération admirable que le mouvement a
commandé le Chaos. La parole éternelle du Père en ayant
premièrement séparé les éléments, et puis les choses élémentées
supérieures et inférieures, tant terrestres que célestes
et surcélestes. Car la création du Ciel présuppose
celle des habitants, qui sont les Anges bienheureux, auxquels
l'âme des hommes devient semblable, lorsque séparée
des sens matériels, et épurée des impuretés par le

- 10 -
..............................................................



TABLE DES MATIERES

Du chaos . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . pag. 9
Des éléments en général . . . . . . . . . . . . . . '' 15
Des éléments en particulier et du feu élémentaire ou
du ciel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . '' 21
De l'air . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . '' 25
De l'eau . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . '' 27
De la terre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . '' 31
Des choses élémentées et premièrement de l'Esprit . '' 33
Des trois principes de la Nature . . . . . . . . . . '' 37
Du sel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . '' 39
Du soufre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . '' 41
Du mercure . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . '' 43
De la génération . . . . . . . . . . . . . . . . . . '' 45
De la conservation . . . . . . . . . . . . . . . . . '' 53
De la destruction . . . . . . . . . . . . . . . . . '' 55
Des astres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . '' 57
Des trois Règnes de la Nature. Du règne minéral . . '' 61
Règne des végétaux . . . . . . . . . . . . . . . . . '' 67
Du règne animal . . . . . . . . . . . . . . . . . . '' 69
@



Début de l'ouvrage Texte précédent Texte suivant Fin de l'ouvrage Drapeau Page d'aide Retour. Flag Help frame Return. Bandera Página de ayuda Vuelta.
Flagge Hilfsseite Rückkehr. Flag (H)jælp side Tilbage. Bandiera Guida Torno.